23 février 2015

Témoignage : un mur végétal dans le salon.

mur vegetal interieur salon

La semaine dernière, nous avons demandé à Philippe E. de bien vouloir partager son expérience des murs végétaux sur ce blog.

N : Bonjour Philippe. Comment vous est venue l’envie d’installer un mur végétal intérieur dans votre appartement?

P.E. C’était un besoin. En région parisienne, on est littéralement envahi par le gris et la nature se fait très rare.
Je me souviens d’un retour de voyage en particulier. J’atterrissais à Orly ; j’ai été sidéré par le contraste entre les paysages verts et luxuriants de la Martinique que je venais de quitter et cette masse de béton dans laquelle je retournais.
J’avais besoin de retrouver ce foisonnement de végétaux au quotidien, pour me perdre dedans, en quelque sorte.
Lorsque, j’ai acheté cet appartement, je prévoyais d’importants travaux de rénovation.
J’ai fait appel à un architecte d’intérieur.

N : C’est lui qui vous a proposé la végétalisation du mur?

Non (rires), au contraire, il m’a vivement dissuadé. Le coeur du projet était la réalisation d’un appartement un peu « musée » où je puisse mettre en valeur mes oeuvres, tableaux et sculptures. L’ensemble devait être très lumineux. On a décloisonné énormément pour libérer un maximum d’espace.
Pour lui, le mur végétal intérieur comme n’importe quel morceau de nature représentait un facteur de risques importants, avec des problèmes d’humidité, des insectes, des champignons et tout ce qui s’en suit.

N : Et cela ne vous a pas dissuadé ?

Le désir était plus fort. J’ai pris sur moi de passer outre ses recommandations et d’imposer ma vision des choses. Face à mon entêtement, il a du se faire à l’idée et m’a alors conseillé le meilleur emplacement dans la pièce de séjour.

mur-vegetal-a-vesinet

J’ai cherché de mon côté, des professionnels du mur végétal. J’en ai reçu trois, mais les solutions proposées ne me convenaient pas. Elles me semblaient plus adaptées pour des végétalisations de façades extérieures avec, par exemple, des gabions de sphaigne vraiment imposants et la mise en place d’une évacuation difficilement envisageable. Les végétaux étaient aussi trop jeunes. Pour des murs extérieurs comme le mur végétal de P. Blanc dans la rue Aboukir, c’est parfait, mais pour un mur végétal intérieur, on a pas forcément envie d’attendre des années. En comparaison, la proposition de Neogarden était de loin la plus intéressante.

N : L’installation du mur végétal s’est faite avant ou après les travaux?

Pendant, c’était très pratique. On a créé une niche tout équipée (arrivée d’eau et prises électriques) dans le mur opposé à la porte fenêtre donnant sur le balcon pour que l’exposition du mur végétal soit idéale.

projet-mur-vegeral-appartement
Puis, en quelques heures à peine, le mur végétal a été monté. Comme je le voulais, les sujets plantés étaient déjà adultes, en conséquence, la composition a tout de suite eu de l’allure.
Aujourd’hui, le mur végétal est un tableau parmi les autres. Il se gère tout seul. A vrai dire, si je déménage, je ne conçois plus un appartement sans mur végétal.

N : Et les contraintes qui y sont liées ? L’entretien des plantes ? l’éclairage puissant ? Les inconvénients existent.

Bien sûr, mais il existe aussi des solutions. Pour la lumière, la programmation permet de s’organiser au mieux. Pendant, les soirées d’hiver, on a parfois envie d’une ambiance plus feutrée. Le système s’éteint alors vers 18 heures ce qui évite, notamment, les reflets sur les écrans. [ ndlr : Sur la facture d’électricité, il faut compter entre 40 et 50 euros par an pour un mur de cette taille.]

J’ai eu des parasites également, des pucerons noirs. Ce problème est en passe d’être réglé.
Pour ce qui est de l’entretien courant, le nettoyage des feuilles mortes et des fleurs fanées, je m’en occupe seul. L’équipe de Neogarden passe à l’occasion pour surveiller la chimie de l’eau et remplacer certaines plantes à bout de cycle.

N : Que se passe-t-il lorsque vous partez en vacances?

P.E : L’été à cause de la chaleur, il y a un léger déficit d’autonomie. Le système est censé être autonome trois semaines. En pratique, l’évaporation importante réduit cette autonomie à deux semaines maximum. Je dois trouver une personne pour ouvrir le robinet lors des plus longs séjours.

Tout ça est assez négligeable lorsqu’on considère le résultat. Il y a quelque chose de merveilleux à voir cette communauté de végétaux s’épanouir à la vertical.

mur-vegetal-appartement-canape

L’effet sur les invités est assez fou. Pour beaucoup de monde, bien que de nombreuses réalisations soient visibles à Paris, le mur végétal intérieur reste encore un objet de luxe, d’exception.
Je dirais que ce n’est plus tout à fait le cas aujourd’hui.


Retrouvez les différents témoignages de nos clients dans cette rubrique :

Débriefing d’un projet de Mur Végétal avec un Architecte
Mur végétalisé et Restauration rapide
Un Mur Végétal dans le Salon
Mur Végétal, un an après

Les commentaires